Sport and History

0
290

Historical research in the area of sport enables to demystify certain talks and certain approaches hidden under the mask of ideology, it can also contribute to give sense to sporting activities and, maybe even more, to help to save, archive, make available to everyone and use scientifically and civically the memory of people. History also enables to raise questions on the social and cultural impacts of sports
on Arab societies; but also on the way these ones could take them over, adapt them or, on the contrary, refuse them. As such, History firmly comes within the scope of future perspectives because it provides  the possibility, for example, to study the figures of the “sporting heroes” and thus value successes that can represent positive sociocultural models at a time when the societies in the Arab World are rapidly changing and wonder about their identity. Beyond this, the interrogation could extend to the sociological composition of clubs, by asking ourselves about the communitarisation of the sporting field according to religious, economic and/or ethnic criteria going well beyond the simple social distinction


Les recherches historiques dans le domaine des sports permettent de démythifier certains discours et certaines approches dissimulées sous le masque de l’idéologie, elles peuvent également participer à donner du sens aux pratiques sportives et, plus encore peut-être, à concourir au sauvetage, à l’archivage, à la mise à disposition de tout un chacun et à l’utilisation scientifique et citoyenne de la mémoire des peuples. L’Histoire permet également de susciter des interrogations sur les répercussions sociales et culturelles des sports sur les sociétés arabes ; mais également sur la façon dont celles-ci ont pu se les approprier, les adapter ou, au contraire, les refuser. En ce sens, l’Histoire s’inscrit résolument dans des perspectives d’avenir car elle offre la possibilité, par exemple, de se pencher sur les figures des « héros sportifs » et ainsi valoriser des réussites qui peuvent être gage de modèles socioculturels positifs à une époque où les sociétés du monde arabe sont en pleine mutation et s’interrogent sur leur identité. Au-delà, l’interrogation pourrait s’étendre sur la composition sociologique des clubs, en se questionnant sur la communautarisation du champ sportif en fonction de critères religieux, économiques et/ou ethnique allant bien au-delà de la simple distinction sociale.

 

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here